Retour à la liste des résultats

Pour la première fois cette année, la FMDL lance une interpellation des candidat.e.s aux élections municipales dans plusieurs villes de France. Elle a pour objet de faire ressortir les propositions des candidat.e.s en matière de vie lycéenne, de jeunesse, de vie associative et de vivre ensemble.

Vous trouverez si dessous les réponses à notre interpellation rédigée par la liste Décidez Pour Lille – La France insoumise
(réponse du 25/02/20)

Lien avec les MDL et la Fédération

Connaissiez-vous les MDL jusqu’à aujourd’hui ?
Très peu

Seriez-vous pret.e à mettre gratuitement à disposition des MDL de votre commune les infrastructures municipales ? ( gymnase, salles de concert, salles de réunion…)
✅ Oui

Mettrez-vous gratuitement à disposition des MDL de votre commune du matériel appartenant à la municipalité ? ( barnum, tables, chaises, sono, scène…)
✅ Oui

Seriez-vous prêt.e à accueillir un événement de la FMDL ou de plusieurs MDL dans votre ville ?
Oui, avec :
Subvention – ✅ Oui
Prêt de locaux ou de matériel – ✅ Oui
Valorisation du projet via la presse ou la communication officielle de la mairie – ✅ Oui
Venue du ou de la Maire ou d’un.e adjoint.e – ✅ Oui

Souhaitez-vous la création d’un dispositif de soutien financier spécifique aux MDL et à leurs projet ?
✅ Oui

Souhaitez-vous établir un partenariat avec la FMDL pour le développement des MDL de votre ville ?
❔  À voir en fonction du partenariat proposé et des volontés des MDL locales d’appartenir ou non à une fédération

Seriez-vous prêt.e à accueillir les ANMDL en mettant à disposition ou en finançant un espace adapté ?
✅ Oui

Vie associative

Prévoyez-vous une hausse du budget destiné aux associations ?
✅ Oui

Les subventions aux associations de jeunesse (gérées par les jeunes) seront-elles augmentées ?
✅ Oui

Jeunesse

Des lieux supplémentaires dédiés à la jeunesse seront-ils créés ?
✅ Oui
Nous proposons le renforcement et la rénovation du réseau de bibliothèques municipales ainsi que la création d’une grande médiahtèque centrale. L’idée est de renforcer la lecture publique mais également de créer des nouveaux espaces de rencontre, de travail, etc. pour tous les habitants, notamment les jeunes qui manquent d’espace de réunion. Nous renforcerons également l’offre d’infrastructures sportives qui seront désormais ouvertes à la population pour la pratique libre.

Quelle politique de mise en valeur des projets lycéens ou jeunes souhaitez-vous mettre en place ?
Par voie de presse – ✅ Oui
En communiquant aux parents – ✅ Oui
En communiquant vers le tissu associatif – ✅ Oui
En valorisant ces projets auprès des acteurs locaux (institutions, acteurs de l’ESS…) – ✅ Oui
Via un lieu ou un site internet dédié – ✅ Oui
Via les réseaux sociaux de la ville – ✅ Oui

Au delà de ces éléments, détaillez votre politique jeunesse
Nous proposons entre autres :
-L’amélioration des services publics en direction de la jeunesse (médiathèque, culture, sport),
-La gratuité totale et universelle des transports en commun,
-L’activation de tous les leviers municipaux pour proposer du logement accessible et de qualité pour tous (logements sociaux à destination des jeunes, cession de terrains pour bâtir des résidences CROUS, réquisition et rénovation de logements vides, etc.)
-La création de centres de santé polyvalents pour un meilleur accès aux soins
-Augmentation de la prévention contre les risques liés aux addictions, aux MST/IST
À noter que nous n’avons pas pensé spécifiquement « jeunesse » qui est un terme flou et qui n’est pas une classe sociale. Notre programme s’adresse à l’ensemble des habitants et usagers de la ville de Lille. Nos mesures sont pensées en fonction des problématiques des différentes catégories sociales de la population. En terme de jeunesse, nous avons un programme à destination des écoliers, un programme à destination des étudiants, etc.
L’intégralité est disponible sur www.decidezpourlille.fr

Climat et environnement

Quels outils de sensibilisation comptez-vous mettre en place à destination des jeunes ?
La sensibilisation au climat et à l’environnement doit passer notamment par l’école publique via des modules d’enseignement spécifique, par des campagnes de sensibilisation et également par le soutien aux associations écologistes locales avec qui nous nouerons des partenariats forts.

Comptez-vous soutenir la mobilisation des jeunes pour le climat et l’environnement ?
✅ Oui
Mise à disposition des moyens municipaux.

Quelle ville durable souhaitez-vous construire ? Quels dispositifs s’adressent en particulier aux jeunes ?
La ville durable concerne tous le monde, les jeunes sont tout autant concernés que les adultes. Ainsi, nous proposons :
-La végétalisation accrue de la ville pour lutter contre les îlots de chaleur
-La création d’un grand parc vert sur la friche Saint-Sauveur qui sera le deuxième poumon vert de la ville, géré en coopérative citoyenne
-Le recouvrement du périphérique au niveau du jardin des plantes qui sera entièrement rénové et ainsi à nouveau rendu accessible facilement (avec réhabilitation de sa serre tropicale).
-Les transports gratuits pour tous pour éviter l’usage de la voiture
Plus d’informations sur www.decidezpourlille.fr

Arts et culture

Quelle sera votre politique artistique et culturelle en faveur des jeunes ?
Art, culture et patrimoine
-moderniser les équipements consacrés à la diffusion culturelle écrite notamment les bibliothèques et créer une médiathèque centrale, regroupant toutes les formes d’expression culturelle (Artothèque, Discothèque, Logithèque…) et ouvert à tousUn grand plan de rénovation, création et extension de surfaces et horaires des médiathèques (40 millions d’investissement) permettra de redonner toute sa place à ce service public aujourd’hui délaissé.
-Gratuité des musées municipaux pour les habitants et les jeunes ;
-Étendre cette mesure à l’ensemble des équipements communautaires et négocier la réciprocité pour les autres équipements municipaux des communes membres de la métropole ;
-Mener une politique d’accessibilité pour les plus défavorisés en négociant des tarifs avec les gestionnaires d’équipements privés bénéficiant d’aides publiques ;
-Redéployer les financements publics notamment municipaux consacrés à Lille 3000 (22 millions d’euros de 2014 à 2020) sur des actions de développement des pratiques artistiques et culturelles pour le plus grand nombre (festivals) ;
-Favoriser l’implication citoyenne dans la programmation culturelle et artistique et soutenir le secteur associatif ;
-Recentrer l’ancrage des équipements municipaux sur les quartiers (Maisons Folies notamment) et mener une politique de réseau avec tous les acteurs du quartier (institutionnels, associatifs, individuels…) ;
-Faire rentrer l’art et la culture à l’école par la multiplication des parrainages artistiques ;
-Permettre aux plus défavorisés l’apprentissage musical et la pratique d’un instrument individuelle et collective par la mise en place d’un programme spécifique dès le plus jeune âge ;
-Développer la sensibilité des tout petits à l’écoute musicale dans tous les lieux d’accueil (crèches, garderies, …)
-Développement des classes à horaires aménagés (CHAM), dispositif jusqu’ici présent dans le Vieux-Lille, dans les quartiers populaires (Moulins, Wazemmes, Fives) ;
-Mettre en place un plan théâtre en lien avec les communautés éducatives, les acteurs culturels Lillois et les artistes locaux et lui donner une vocation d’insertion sociale ;
-Mettre en place des ateliers populaires en s’appuyant sur le réseau des équipements de quartier et les acteurs associatifs ou individuels locaux et l’apport d’intervenants spécialisés. Le but est de diffuser la connaissance dans tous les domaines de la création humaine et contribuer au développement du savoir critique ;
-Création de festivals de quartiers multiculturels (danse, musique…)
-Création d’un festival de musique de rue : fanfare dans toute la ville et dans des lieux insolites inaccessibles en temps normal ;
-Doter l’espace Saint Sauveur d’une véritable programmation culturelle ;
-Veiller à la diversité de l’offre cinématographique dans Lille, en protégeant notamment les salles labellisées art & essai ;
-Cinémathèque, cinéma art & essai à St-Sauveur avec projections et ateliers pour enfants le samedi après-midi ; gestion d’une collection cinématographique, organisation de ciné-débats ;
-Lieux de résidence et ateliers pour artistes plasticiens à Saint Sauveur ;
-Offrir des conditions d’hébergement permettant aux acteurs culturels locaux d’accueillir des artistes et intervenants extérieur ;
-Favoriser l’expression du street art en s’appuyant sur la richesse créative locale existante ;
-Rénovation de la sculpture de Jean Jaurès à l’abandon depuis de trop nombreuses années dans les locaux de la mairie et installation dans un lieu public.
Plus d’informations sur www.decidezpourlille.fr

Comptez-vous vous appuyer sur les MDL pour atteindre vos objectifs ?
✅ Oui

économie sociale et solidaire

Comptez-vous soutenir et promouvoir l’économie sociale et solidaire ?
✅ Oui
C’est une pierre angulaire de notre projet économique afin de renforcer l’économie de l’humain, non délocalisable et visant à répondre aux besoins fondamentaux : la coopération plutôt que la compétition. Concrètement : dans le secteur de l’agriculture urbaine, de la petite production, de la réparation et recyclage, nous envisageons des coopératives et des associations.

Allez vous créer ou développer un dispositif d’aide à la création d’activité par les jeunes dans une logique d’économie sociale et solidaire ?
✅ Oui

Allez-vous soutenir (financièrement) un dispositif d’éducation à l’ESS durant votre mandat ?
✅ Oui

Lutte contre les discriminations

Pensez-vous mettre en place des campagnes de lutte contre les discriminations durant votre mandat ? 
✅ Oui,
La lutte contre les discriminations
-Nommer un référent (élu ou extérieur) défenseur.e des droits, afin de veiller au respect de l’égalité dans tous les actes de la vie municipale et présenter un bilan annuel devant le conseil municipal ;
-Développer les formations spécifiques en matière d’éthique, de déontologie, de droits humains pour les élu.e.s et les personnels concernés à tous les échelons hiérarchiques (accueil, police municipale…) ;
-Accorder le droit de vote aux résident.e.s étranger.e.s pour les votations citoyennes ; -Défendre publiquement nos positions antiracistes sur le plan local et national ;
-Organiser des campagnes contre le racisme (affichage public, internet, forums, débats…) ;
-Soutenir les associations et collectifs antiracistes, participer aux commémorations relatives à ces luttes (17 octobre 1961, abolition de l’esclavage…) ;
-Prendre en compte dans l’attribution des marchés publics les pratiques anti-discriminatoires des entreprises ;
-Favoriser la mise en place des emplois-relais, tremplins d’avenir dans les quartiers populaires ;
-Activer l’embauche des habitants des quartiers classés en « politique de la ville » par les entreprises qui y sont implantées ;
-Soutien aux associations et collectifs qui combattent les discriminations sous toutes leurs formes ;
-Mettre en place un « conseil des citoyen.ne.s étrangers-ères ; mettre en place des dispositifs d’accompagnement (apprentissage de la langue, aide juridique, soutien administratif, aide au logement…) ;
-Mettre à disposition du matériel pédagogique dans les bibliothèques municipales et centres de ressources. Ce matériel sera élaboré avec des associations et enseignants afin de porter le combat contre les discriminations ;
-Inciter à travailler sur les discriminations dans les écoles, à travers des projets éducatifs en partenariat ; soutenir les associations intervenant en milieu scolaire sur ces thèmes ; mettre en place des projets éducatifs en lien avec les enseignant.e.s ;
-Réaliser des enquêtes régulières sur la façon dont est perçue la police municipale, mettre en place un code de bonne conduite co-élaboré avec les habitants et les policiers municipaux ; mettre en place un récépissé pour la police municipale ;
-S’assurer d’une représentation équitable de la diversité sociale au sein de l’exécutif municipal afin que la municipalité soit à l’image de la population ;
-Mettre en place une charte pour l’égalité ;
-Réaliser un audit par un organisme externe ;
-Mettre en place une cellule interne d’accueil et d’écoute, un mécanisme d’alerte anonyme.

Comptez-vous relayer les campagnes de luttes contre les discriminations des organisations spécialisées ?
✅ Oui,

Soutiendrez vous financièrement ces associations lorsqu’elles mèneront des projets dans ce sens ?
✅ Oui

Soutiendrez vous financièrement les MDL lorsqu’elles mèneront des projets dans ce sens ?
✅ Oui

Solidarité

Quelle sera votre politique de solidarité, notamment à destination des jeunes et de soutien aux associations de solidarité (Secours populaire…) ?
Les jeunes en situation de handicap sont d’abord des habitants de nos villes, qui bénéficieront de l’amélioration de l’accessibilité des bâtiments publics et d’un meilleur aménagement urbain. Les aménagements de places de stationnement ou de voieries adaptées, notamment pour les piétons en situation de handicap, aujourd’hui insuffisants.
Les réfugiés sont globalement mal accueillis en France, et viennent grossir les rangs des sans-abris (environ la moitié des 3000 sans-abris de la MEL sont des étrangers extra-européens). Nous souhaitons trouver des solutions d’accueil pérennes dans le cadre de la lutte contre le sans-abrisme : réquisitions d’immeubles publics vacants, renouveau de la construction de logements sociaux, politique du « logement d’abord », hébergements de tous types en fonction de l’âge, du genre, du souhait du réfugié de rester ou pas en France, nous mettrons tout en oeuvre pour que personne ne reste à la rue. Afin d’accompagner le projet de vie de chacun et chacune, nous souhaitons développer une aide sociale et une offre de formation en direction de ce public particulièrement fragile, à commencer par l’apprentissage de la langue française.
Au-delà de ces deux groupes, d’autres publics fragiles peuvent être identifiés. On pense bien évidemment aux femmes et aux personnes LGBT qui sont toujours victimes de discriminations, voire de violences verbales ou physiques, que ce soit au sein de leurs familles, dans la rue, au travail ou à l’université. Nous encouragerons la coopération entre acteurs publics et associatifs pour lutter contre toutes les formes de discrimination.
Enfin, nous avons à cœur de combattre la précarité sous toutes ses formes. Ainsi nous soutiendrons activement toutes les associations de solidarité et de lutte contre la précarité.
Plus d’informations sur www.decidezpourlille.fr

Propositions du Forum français de la jeunesse

La FMDL est membre du FFJ, qui a produit une série de propositions. Pour accéder au détail des propositions : https://forumfrancaisjeunesse.fr/avis-n7-les-jeunes-les-municipales/

Proposition 1 : Généraliser les démarches de développement durable, ou Plan vert, dans les établissements scolaires – ✅ Oui

Proposition 2 : Renforcer la place de l’environnement dans les missions pédagogiques au niveau primaire – ✅ Oui

Proposition 3 : Imposer une gestion éco-responsable des espaces verts municipaux – ✅ Oui

Proposition 4 : Pérenniser le rôle de la commune comme acteur de gestion des réserves foncières – ✅ Oui

Proposition 5 : Généraliser les AMAPs sur tous les territoires – ✅ Oui

Proposition 6 : Limiter au maximum l’artificialisation des terres – ✅ Oui

Proposition 7 : Définir, en concertation avec les citoyens, des biens communs municipaux – ✅ Oui

Proposition 8 : Défendre le développement des logements à destination des jeunes – ✅ Oui

Proposition 9 : Demander à l’Etat la délégation de compétence pour l’attribution des aides à la pierre – ✅ Oui

Proposition 10 : Respecter les dispositions prévues par l’article 55 de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU) – ✅ Oui

Proposition 11 : Renforcer l’accessibilité des logements sociaux aux jeunes – ✅ Oui

Proposition 12 : Encadrer le montant des loyers – ✅ Oui

Proposition 13 : Engager les communes dans une définition à la hausse du seuil minimum des surfaces de logements publics disponibles – ✅ Oui

Proposition 14 : Développer un système de cautionnement solidaire unique – ✅ Oui

Proposition 15 : Mettre en place des «chèques verts » – ✅ Oui

Proposition 16: Dépasser les obstacles financiers empêchant la création d’association par les jeunes mineur·e·s – ✅ Oui

Proposition 17 : Favoriser la mixité dans les pratiques sportives et récréatives – ✅ Oui

Proposition 18 : Donner des moyens aux associations locales pour lutter contre les discriminations – ✅ Oui

Proposition 19 : Renforcer la démocratie scolaire – ✅ Oui

Proposition 20 : Développer dans chaque municipalité des réunions, ouvertes à tou·te·s les citoyen·ne·s, présentant les divers cadres institutionnels d’engagement – ✅ Oui

Proposition 21 : Favoriser dans les communes l’émergence de budgets participatifs – ✅ Oui

Proposition 22 : Déployer les Assemblés libres de jeunes (ALJ) et Parlements libres de jeunes (PLJ) dans tous les territoires – ✅ Oui

Proposition 23 : Développer l’intermodalité et la complémentarité des modes de transports – ✅ Oui

Proposition 24 : Améliorer l’accessibilité financière et géographique des transports en commun – ✅ Oui

Proposition 25 : Concernant le transport individuel, encourager le développement des mobilités douces et actives – ✅ Oui

Proposition 26 : Généraliser les dispositifs de “vacances pour toutes et tous” – ✅ Oui

Proposition 27 : Sensibiliser à la mobilité dès le plus jeune âge – ✅ Oui

Proposition 28 : Renforcer les jumelages et soutenir les échanges de jeunes dans ce cadre – ✅ Oui

Proposition 29 : Multiplier les initiatives de sensibilisation des jeunes par les pairs – ✅ Oui

Proposition 30 : Dans le cadre de la création d’un guichet unique régional de la mobilité, recenser, former et mailler le réseau d’information jeunesse sur les aides à la mobilité pour les jeunes – ✅ Oui